Aujourd’hui, il devient de plus en plus rare de trouver des tables dressées dans les règles de l’art. Même dans de beaux mariages, les traditions se perdent, et c’est probablement un peu dommage. Seuls quelques grands restaurants continuent chaque jour à respecter un cérémonial bien précis. Alors quelles sont ces règles à respecter ? Je vous dis tout pour un dressage de table sans fautes, afin de perpétuer l’art de recevoir à la Française !

La nappe

Pour le dîner, la nappe est obligatoire. Elle vient draper votre table pour la transformer complètement, lui apportant une élégance légère. On la préfère unie, blanche pour les repas officiels. Quelques broderies vont permettre de mettre en valeur les plats et les accessoires de votre table.

La nappe doit avoir un retombé de 30 cm de chaque côté. Elle ne doit pas être trop longue ou trop courte et doit surtout être parfaitement équilibrée d’un côté à l’autre de votre table. Petit détail très important, la nappe doit être parfaitement repassée. Des traces de plis un peu partout, ou un tissu froissé, vont gâcher immédiatement l’élégance de votre dressage.

Si votre table est réellement très belle, alors évidemment, il n’est pas nécessaire de la cacher complètement. On peut utiliser des sets de table blancs, avec de belles finitions, un peu dans le style de nos voisins anglais. Pour un dîner entre amis, une nappe unie mais de couleur peut-être un très bon choix.

Pour un déjeuner, la nappe n’est pas imposée. Vous pouvez utiliser des sets de table, ou même déposer directement les plats et couverts sur le plateau de la table. Si vous faites tout de même le choix d’une nappe, n’hésitez pas à vous permettre plus de fantaisies. On trouve des nappes avec des jeux de matières, des couleurs différentes, ou même des imprimés. Il faut simplement apporter une certaine harmonie pour éviter les fautes de goût. 2 ou 3 couleurs seront largement suffisantes sur la table.

Les assiettes

Il doit y avoir un espace de 40 à 50 cm entre chaque assiette. Cela permet d’avoir suffisamment de place, tout en ayant la possibilité de se parler facilement, sans avoir besoin de monter la voix. L’assiette se place à 3 cm du bord de la table. S’il y a des motifs sur vos assiettes, cherchez à les mettre toutes dans le même sens.

À l’arrivée de vos convives, ils doivent déjà trouver une assiette à leur place. Elle peut-être couverte d’une assiette creuse pour le potage, si vous désirez en servir. S’il y a une entrée autre que le potage, alors on va retirer la première assiette de présentation au moment du service, pour la remplacer par l’assiette de l’entrée.

Si vous avez de la place, une petite assiette à pain est placée en haut à gauche de l’assiette principale. Très souvent, la table n’étant pas assez grande, on s’en passe sans problème, et le pain est alors posé directement à côté de l’assiette, à même la nappe, ou la table.

 

couverts dresser une table

 

Les couverts

On les place selon une certaine logique, dans le sens de leur utilisation. La fourchette se tient de la main gauche, et elle trouve donc sa place à gauche de l’assiette. Le couteau est quant à lui saisi par la main droite, et est donc dressé sur la droite de l’assiette. La cuillère à soupe, qui sera utilisée avant le couteau, pour le potage de l’entrée, est donc placée à la droite du couteau.

On aura autant de couverts que de plats, et on commence toujours avec ceux qui sont les plus éloignés de l’assiette. Les couverts à dessert sont placés au dessus de l’assiette, il y a généralement une petite cuillère et une petite fourchette.

Il y a ensuite deux possibilités pour le sens des couverts. Pour une table à la Française, la fourchette pose ses dents sur la nappe, et la cuillère montre son dos. C’est tout simplement pour mettre en valeur la marque des orfèvres français ayant façonné les couverts, le monogramme étant inscrit au dos. On peut aussi décider de suivre la tradition anglaise, avec les couverts dans l’autre sens. Le couteau aura quant à lui toujours le tranchant tourné vers l’assiette.

Le porte-couteau n’est absolument pas obligatoire, mais il peut être utile. Il a toujours été utilisé pour éviter de salir la nappe. Cela dit, les grandes maisons qui remplacent la nappe pour chaque nouveau client, ont décidé de s’en passer. À la maison, il permet surtout aux invités les plus précautionneux, de ne pas avoir peur de poser leur couteau sur votre belle nappe, le temps d’un changement de plat.

Les verres

Il y a un verre pour chaque boisson que vous souhaitez servir, et ils sont placés par ordre de taille. Tout à gauche, en haut de l’assiette, on trouve le plus grand verre, qui est utilisé pour recevoir de l’eau. Il est suivi par un verre un peu plus petit, utilisé pour le vin rouge. Un verre encore plus petit servira à déguster le vin blanc, et enfin, plus en retrait et complètement à droite, une coupe à champagne patientera généralement jusqu’au dessert.

Lorsque vos convives vont prendre place à table, le verre d’eau doit déjà être rempli. On commence toujours par un peu d’eau avant le repas, pour nettoyer la bouche, ou pour l’humidifier après un apéritif souvent salé.

 

dresser la table les regles

 

Les serviettes

Lors d’un déjeuner, on vient placer la serviette sur l’assiette. Elle peut être juste pliée en quatre, ou de manière plus originale, façon origami, si vous avait un peu plus de temps et quelques talents d’artiste.

Pour le dîner, on peut également choisir un mode de pliage original, ou tout simplement laisser nos serviettes pliées élégamment. En revanche, elles seront déposées à la gauche de l’assiette. Pour le dîner, on utilise une vaisselle de meilleure qualité, et on ne souhaite donc pas la cacher.

Important, il faut bannir absolument les serviettes en papier. Elles sont pratiques, mais elles gâchent complètement l’élégance d’une table, même les plus belles ou les plus originales. Une fois utilisées, elles ressemblent à des boules de papier, et rien de plus. Pour l’apéritif, avant de passer à table, on les tolère, mais elles doivent être petites et rester sur l’espace apéritif.

Les petits plus

Vous devez évidemment chercher à soigner le décor. Si vous avez suffisamment de place, un centre de table avec quelques fleurs dans les tons de la nappe ou des assiettes, apportera un peu de fraîcheur. De belles pièces d’orfèvrerie, comme un beau plateau en argent, sera parfait pour déposer quelques bougies d’ambiance.

Parce que nous n’avons pas tous un personnel de maison, il faudra se servir soi-même de l’eau ou du vin. Des carafes assorties à la vaisselle ou en verrerie très simple, sont évidemment indispensables. On peut ouvrir les bouteilles devant les invités pour leur parler un peu des vins que l’on sert, mais on ne laisse pas la bouteille directement sur la table.

Pour les condiments, là encore, on utilise de beaux contenants. On trouve des ménagères composées de 5 pièces, qui permettent d’avoir une salière, une poivrière, un flacon pour le vinaigre et un autre pour l’huile et enfin un petit pot pour la moutarde.

Si votre table est dressée dans les règles de l’art, alors le service doit aussi se dérouler de la meilleure façon possible. Lorsqu’on sert un invité, tous les plats, se serve à la gauche du convive. Les vins se servent en revanche à droite. Lorsqu’on retire un plat, on passe par la droite.

Pour plus de tradition, le maître et la maîtresse de maison sont assis l’un en face de l’autre, au milieu de la table, afin de pouvoir discuter avec l’ensemble des invités facilement. Le service peut se faire de deux manières différentes. La tradition voudrait qu’on serve par ordre de priorité, sans distinction de sexe, puis que les enfants soient servis en dernier. Aujourd’hui, on aime souvent servir les dames, par esprit de galanterie, puis les messieurs.