Le baisemain : Tout ce qu’il faut savoir

baisemain savoir faire

Si certains en doutent encore, le baisemain est reste un geste de bon aloi dans quelques circonstances. Il est évidemment (malheureusement?) de plus en plus rare, mais certains se risquent encore à la pratiquer, avec plus ou moins de succès. Si vous trouvez ce geste plus éloquent qu’un message sur Facebook, ou qu’une simple bise, et que vous souhaitez baiser la main de quelques femmes, je vous donne ici quelques règles à respecter.

L’histoire du baisemain

À l’origine, au XIVe siècle, le baisemain était un signe d’hommage, ou même de dévotion, d’un vassal envers son suzerain. On courbait le dos pour signifier notre attachement, ou même notre soumission, à un roi, un compte, un duc, mais également un pape, un prêtre ou un évêque. C’est devenu au XVIe siècle un signe d’allégeance envers un souverain.

Il faut finalement attendre le XXe siècle pour que les hommes commencent à baiser la main de quelques femmes, tout simplement en signe dommage et de respect.

 

baisemain comment

 

Comment pratiquer un baisemain dans les règles de l’art

C’est en forgeant qu’on devient forgeront, et il est donc important de s’entraîner ou au moins de correctement se renseigner pour réaliser un baisemain convenable. Le geste ne doit pas mettre mal à l’aise la dame dont vous saisissez la main, et pour ça, il faut respecter quelques règles.

1. L’homme va se saisir d’une main déjà tendue par une femme. On ne vient évidemment pas prendre ou s’emparer de la main d’une dame qui ne semble pas disposer à nous la donner.

2. La main de la femme est à hauteur de votre torse, et elle n’ira pas plus haut. Vous devez vous incliner et présenter votre nuque à celle qui vous tend la main. On s’incline et à aucun moment on ne relève la main de madame vers notre bouche. C’est justement cette inclinaison qui montre le respect que vous portez, c’est donc indispensable.

3. On ne fait qu’effleurer de nos lèvres le dos de la main qui nous ait tendu. Il est évidemment impensable de laisser la moindre trace de salive humide sur la main de celle que l’on souhaite honorer.

4. On ne fait pas le baisemain à des jeunes filles. C’est un privilège qui est destiné uniquement aux femmes mariées, et d’un certain âge.

5. Ce doit être un signe distinctif, dédié à une seule personne dans une soirée. Généralement, le baisemain est offert à la maîtresse de maison qui vous aura reçu. Il peut se pratiquer pour la saluer à votre arrivée, ou bien pour la remercier lorsque vous quittez les lieux.

6. Le baisemain est un geste qui ne se pratique généralement pas dans les lieux publics. Le baisemain dans la rue n’est pas approprié, même si dans certaines circonstances, à l’abri des voyeurs, on peut se prêter à l’exercice, si on connaît très bien la personne en face de nous.

7. On ne dit pas un mot pendant le baisemain. On doit se montrer prévenant et souriant, et une dame coutumière de ce type d’hommage vous rendra votre sourire. C’est une petite pause de galanterie que l’on doit apprécier.

8. Originellement, on ne baise pas une main gantée. Cela dit, c’est de plus en plus admis, notamment lors de soirée ou les dames portent des gants très longs, qu’elles ne peuvent pas ôter facilement. Si une femme vous tend la main en montrant clairement le dos de cette dernière, alors même avec le gant, vous pouvez vous résoudre à baiser la main. En revanche, si l’homme porte des gants, il doit toujours déganter la main qui saisit celle de la femme.

9. Généralement, il y a deux occasions pour réaliser un baisemain. Il se pratique lorsqu’on connaît la personne en face de nous, et qu’on souhaite lui rendre hommage, mais également lorsqu’on nous présente une dame et que cette dernière nous tend la main.

 

baisemain seduction

 

Le baisemain comme geste de séduction ?

Dans les règles de l’art ou historiquement parlant, le baisemain est un signe de galanterie, de respect, de dévouement ou même de soumission dans certains cas, mais ce n’est pas de la séduction. Dans notre monde moderne, le baisemain est cependant un doux message que l’on peut envoyer à celle dont on souhaite un peu plus qu’un simple baiser sur la main.

On peut par exemple le pratiquer à la fin d’un premier rendez-vous qui se serait plutôt bien passé, afin de signifier notre intérêt. Il peut aussi débuter un second rendez-vous, pour bien marquer l’envie d’un contact tactile…

Bien sûr, il faut sentir que la dame en face de nous est réceptive. Si elle est plus ou moins attirée par vous, alors elle ne résistera pas au charme du baisemain, qui se transforme alors en geste romantique. On peut être alors un peu plus délicat que lors d’un baisemain d’hommage, en caressant légèrement le poignet, et en prenant une seconde de plus pour profiter de l’instant.

Bien sûr, dans ce cas, on fait voler en éclat les règles de bienséance, qui consistent à ne baiser la main uniquement d’une femme mariée. Pas de panique, la plupart des jeunes femmes ignorent évidemment les règles strictes du baisemain mondain, et votre inclinaison sera un geste romantico-moderne qui sera souvent apprécié.