À table, la courtoisie passe par une bonne tenue. Quelques règles s’appliquent alors. Il faut être capable de reconnaître tous les couverts, pour utiliser le bon accessoire avec le bon aliment. Savoir comment utiliser nos couverts ou notre serviette, mais aussi apprendre à se servir ou se resservir correctement. Voici donc quelques règles pour passer un bon repas, sans faire offense aux bonnes manières et à ceux qui nous reçoivent.

Quels couverts utiliser ?

Lorsqu’on s’installe à la table d’un bon restaurant, on a parfois la surprise de trouver plusieurs fourchettes et plusieurs couteaux devant nous. La première règle à connaître, c’est qu’on utilise toujours en premier, les couverts les plus éloignés de l’assiette.

Les fourchettes sont à gauche de l’assiette, et les couteaux à droite. On peut trouver une cuillère à soupe complètement à droite, puisque la soupe sera généralement servie en premier. Attendez qu’un plat arrive avant de prendre votre couvert en main, parfois on vous donnera un accessoire adéquat au moment du service. C’est notamment le cas pour les huîtres ou les escargots.

Devant l’assiette, mais souvent avant les verres, on trouve le couteau à fromage, parfois un couteau et une fourchette pour les entremets, et une petite cuillère pour le dessert.

Si à droite de l’assiette, vous trouvez une fourchette plutôt ronde à trois dents, c’est que des huîtres vont être servies. Vous trouverez peut-être aussi une fourchette à deux dents, et une pince, ce sont les accessoires indispensables pour manger des escargots proprement.

Petits conseils

Pour éviter de vous tromper, essayez de savoir combien de plat vous seront servis au cours du repas. S’il y a moins de couverts que de plats, c’est qu’on vous apportera les accessoires adaptés au moment du service.

Si vraiment vous n’êtes pas sûr, patientez un peu, et laissez débuter quelqu’un d’autre à la table. Observez simplement la façon de faire des autres convives et vous n’aurez plus qu’à les imiter.

 

bien se tenir a table

 

Comment utiliser les couverts ?

Tout d’abord, sachez que vous avez le droit d’être gaucher. Dans les grands restaurants, quelques habitués ont d’ailleurs les couverts directement placés à l’inverse, avec les fourchettes à droite et les couteaux à gauche. Vous pouvez donc utiliser vos couverts avec la main que vous souhaitez, l’important est évidemment d’être plus à l’aise.

On tient le couteau par l’extrémité du manche. Il ne faut pas l’empoigner à pleine main. C’est aussi valable pour la fourchette. Votre index doit rester sur le manche du couteau et ne jamais venir toucher la lame. Pour la fourchette, on évite aussi d’approcher nos doigts trop près des dents.

On se tient droit, au-dessus de l’assiette, et c’est la fourchette qui vient à la bouche. On ne se courbe pas pour avoir le menton près de l’assiette. Le couteau ne s’approche jamais de la bouche, on ne le lèche jamais, même si on aime particulièrement la sauce.

Lorsque vous coupez un morceau de viande ou autre, ne levez pas vos bras. Les coudes restent toujours le long du corps. Le but est bien sûr de ne jamais déranger vos voisins de table et de ne pas empiéter sur leur espace.

Peut-on manger avec les doigts ?

Tout dépend évidemment l’endroit où vous vous trouvez. La règle veut cependant que seules les pâtisseries sèches et les biscuits, ainsi que les raisins et les cerises, puissent être portés à la bouche avec la main. Pour le reste, même pour une tarte ou pour des fruits plus gros, il faut toujours utiliser vos couverts.

Cependant, dans les faits, quelques menus sont plus difficiles à manger, comme les cuisses de grenouilles, le pigeon ou la caille, et dans ce cas, vous serez autorisé à utiliser vos mains. Mais attention, ne craquez pas, la frite d’une grande table se saisie toujours avec une fourchette !

Lorsque vous mangez

Quelques règles simples, que vous connaissez peut-être déjà, sont toujours bonnes à rappeler. On ne parle évidemment pas la bouche pleine. On prend alors de petites bouchées, pour les ingurgiter assez rapidement, et ne pas avoir à mâcher pendant de longues minutes avant de pouvoir répondre à une question.

Lorsqu’on mâche, la bouche est toujours complètement fermée et on essaye de faire le moins de bruit possible. Si au japon, on aspire la soupe en faisant du bruit, ce n’est pas le cas en France, et on ouvre donc la bouche pour avaler la cuillère d’un coup. Il faut éviter tous les bruits de bouche, les succions ou les aspirations sont à bannir.

Si vous devez vous servir seul dans un plat, ne prenez pas une trop grosse portion. Il est préférable de se resservir par la suite, plutôt que de donner l’impression d’avoir trop faim. D’autant plus s’il y a du monde à table et qu’il faut partager.

Quand on est servi, et qu’on souhaite un peu plus d’un plat ou d’un autre, alors on laisse les couverts de chaque côté de l’assiette la lame du couteau et les dents de la fourchette vers les verres. On laisse de la place pour un autre service. À l’inverse, lorsqu’on a terminé son plat, on place les couverts, parallèles à nous, le dos de la fourchette vers le plafond, et on bloque la possibilité d’un autre service.

 

couteau et fourchette quels couverts

 

La serviette

On la déplie légèrement, sans grands gestes, sans la secouer en l’air et on la pose sur nos genoux, dans le sens de la longueur. Évidemment, on ne met pas la serviette autour de son cou, même si on a peur de tâcher notre nouvelle robe…

On tient la serviette des deux mains, et on s’essuie d’abord les commissures des lèvres, avant de tapoter légèrement la bouche.

Enfin, lorsqu’on sort de table, on ne replie pas la serviette, et on ne la laisse pas sur la chaise, mais on la repose simplement à droite de l’assiette.

Quelques bonnes manières à ne pas oublier

Un plat doit toujours être goûté avant de le saler ou de le poivrer. C’est évidemment une offense à la maîtresse de maison de faire le contraire. En revanche, tout le monde à le droit d’aimer une viande ou une salade plus ou moins salées.

Vous devez attendre que tout le monde soit servi avant de commencer votre plat. On ne se jette pas sur son assiette comme si on avait peur de la voir disparaître.

On ne pose rien sur la table, ni lunette, ni téléphone, et sûrement pas le sac à main.

Vous ne raclerez pas l’assiette avec vos couverts jusqu’à la dernière goutte de sauce. Vous pouvez en revanche utiliser le pain pour saucer, mais dans les limites du raisonnable.

Bien sûr, on ne demande jamais à son voisin si on peut finir ses restes ou si on peut goûter son plat.